• Livraison gratuite à partir de 50€ •

Une marque éthique et engagée : Flamingos Life

- Catégories : Default

Des millions d'animaux sont tués chaque année pour fabriquer les chaussures que nous portons. L'industrie de l'élevage est la plus polluante au monde, plus encore que le camionnage. De plus, cette industrie est liée à la déforestation de la planète.

Le véganisme est un vecteur de changement. C'est la clé pour réduire leurs émissions de CO2, économiser l'eau et respecter la vie des autres êtres vivants. L'industrie de la mode est la deuxième plus polluante de la planète et l'une des plus opaques qui existe.

Plusieurs millions de personnes, y compris des enfants, travaillent en étant exploitées dans les chaînes d'approvisionnement où sont fabriqués les vêtements que nous portons.

Flamingos Life fabrique des chaussures biodégradables. Tous leurs centres de production sont locaux, situés à Elche (Espagne) et gérés par des familles. Ils utilisent des matériaux développés par leurs soins comme les déchets de maïs, le bambou, le chanvre, le coton biologique, cultivés uniquement avec de l'eau (sans pesticides) et du caoutchouc naturel extrait de manière durable de l'arbre Hevea brasiliensis.

Leurs usines ont une longue tradition de plus de 40 ans dans le secteur de la chaussure. Des mains expertes travaillent selon des méthodes artisanales, prenant soin de chaque détail pour fabriquer leurs baskets.

Leurs fournisseurs de tissus, boîtes à chaussures, caoutchouc naturel, œillets et liège sont également situés à proximité. Cela les aide à réduire leurs émissions de CO2 tout en maintenant le contrôle de leurs matières premières et de leurs fournisseurs.

Leur engagement va bien au-delà de la seule réduction de leur empreinte carbone, ils œuvrent aussi aux côtés de diverses ONG :

  • Avec Agua ONG, ils travaillent dans la construction de puits d'eau dans les zones arides d'Afrique.
  • En collaboration avec Eden Reforestation Projects, ils mènent plusieurs projets de reboisement à Madagascar et au Mozambique.
  • Enfin, avec Waste Free Oceans ils font des dons mensuels pour la collecte des débris marins et la création de projets éducatifs pour promouvoir la sensibilisation à l'environnement.

Les chiffres à octobre 2020 sont :

Parmi les matériaux utilisés, on peut noter :

Les déchets de maïs 

Depuis leur création, leur objectif a été de produire des baskets végétaliennes et de sauver des millions d’animaux que l’industrie de la mode tue pour fabriquer des chaussures.

Malheureusement, leur alternative était d’utiliser du plastique, un matériau qui est à base de pétrole à 99%. Il y a deux ans, ils ont suivi leurs cœurs et ont commencé à développer un nouveau matériel haut de gamme. Ils ont donc développé un matériau végétalien et biodégradable qui offre une alternative confortable et respectueuse de l’environnement au cuir.

Les déchets de maïs ont dépassé les normes de qualité les plus importantes. Il a subi des tests de flexion et est en fait plus durable que le cuir.

Le bambou

Le bambou est un matériau à croissance rapide, renouvelable et facile à cultiver qui ne nécessite aucun produit chimique ou pesticide et qui peut être cultivé dans le monde entier. Les modèles que nous vous avons sélectionnés intègrent des doublures en bambou.

Le bambou est un matériau durable présentant de nombreux avantages :

  • Taux de croissance rapide (jusqu'à 1 mètre par jour selon les espèces)
  • Aucun besoin en produit chimique agricole pour se développer
  • Robuste et durable, de ce fait, il peut être cultivé dans le monde entier et dans des conditions difficiles (zones humides, montagnes)
  • Absorbe les gaz à effet de serre

Le coton biologique

A la différence du coton biologique, le coton conventionnel est génétiquement modifié pour résister au glyphosate, un pesticide utilisé pour éliminer les plantes sauvages et les ravageurs. Il est classé par l’OMS comme « probablement cancérogène pour l’homme », dégrade les écosystèmes et pollue l’environnement.

Le coton biologique est cultivé selon des normes de culture sans pesticides, contrôlant les insectes avec des répulsifs naturels, mettant en œuvre des techniques de rotation des cultures et utilisant les semences naturelles comme base.

Cultiver le coton biologique respecte la biodiversité des terres où il est cultivé, ce qui favorise la fertilité pour les cultures futures. Les méthodes de croissance biologique respectent également la santé des travailleurs qui sont lésés lors de la culture conventionnelle du coton en inhalant des produits chimiques, ainsi que la santé des personnes qui utiliseront les produits du coton.

Le coton biologique est beaucoup plus doux que le coton conventionnel et maintient la peau mieux aérée et aérée.

L'upcycling

L’upcycling consiste à récupérer les matériaux qui ont déjà été consommés (qui ne seront pas utilisés à nouveau) et à les transformer en de nouveaux matériaux ou produits.

Leurs matériaux recyclés donnent une seconde vie aux bouteilles en plastique et aux déchets de l’industrie de la chaussure, ce qui contribue à réduire les émissions de CO2 et la consommation d’eau, car ils recyclent des matériaux déjà fabriqués.

Selon Aitex (Institut espagnol de recherche sur le textile), 4000 litres d’eau sont nécessaires pour fabriquer une paire de chaussures. En utilisant du polyester ou du coton recyclés, ils réduisent leur empreinte hydrique de 40%.

Les semelles intérieures de certaines de leurs conceptions sont faites avec des microplastiques recyclés directement à partir des déchets générés par l’industrie de la chaussure, ce qui les aide à réduire encore leur consommation d’eau.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire